Initiatives sur le territoire  : Lancement du plan de développement pour la vie associative

Lancement du plan de développement pour la vie associative”

Le Premier ministre M. Edouard PHILIPPE, a souligné l’importance du rôle joué par les associations en France le 9 novembre dernier lors d’une conférence de presses. Une association c’est une envie, une idée, un projet, un combat. C’est un groupe, un collectif, une solidarité. C’est un territoire, une culture, une histoire, un héritage.
L’entre-aide, la solidarité, la fraternité, sont bien sûr au cœur des valeurs du monde associatif l’Etat a conscience de l’importance de votre rôle et qu’il souhaite le soutenir et le renforcer, nous serons à vos côtés pour vous permettre de vous développer et de mieux réaliser vos missions fondamentales pour notre pays soyez assurés que nous avons la volonté de vous accompagner sur le chemin de ces transformations.

Pour ce faire, nous avons
d’une part pris des décisions qui seront effectives dès l’année prochaine,
et d’autre part, engagé avec vous un processus de réflexion et de co-construction qui doit aboutir à de nouvelles propositions dès mars 2018.

La mise en place du Compte d’engagement citoyen, créé par l’article 39 de la loi du 8 août 2016 relative au travail, à la modernisation du dialogue social et à la sécurisation des parcours professionnels, et qui sera mis en place au 1er janvier 2018. Celui-ci permet, tout au long de la vie, la validation d’activités citoyennes (service civique, bénévolat) est susceptible d’offrir des heures de formation supplémentaires dans le compte personnel de formation (CPF), au sein du compte personnel d’activité (CPA) de chaque individu.
Un Accélérateur d’innovation sociale, partant du constat que la capacité d’innovation des acteurs de l’ESS et des associations de notre pays est insuffisamment reconnue et encouragée, le Gouvernement souhaite développer un « accélérateur de l’innovation sociale ». Cette démarche sera co-construite avec les acteurs et avec les collectivités locales territoriales pour que le « passage à l’échelle » de l’innovation sociale irrigue l’ensemble des territoires. En Décembre 2017, 10 innovations qui ont fait la preuve de la robustesse de leur modèle et de leur impact social seront sélectionnées, et seront accompagnées afin qu’elles deviennent des solutions nationales.

Des services numériques destinés à faciliter la vie des associations en simplifiant leurs démarches administratives seront mis en place. Ce nouveau service permettra aux associations d’effectuer à terme leurs principales démarches administratives de manière dématérialisée, sécurisée et intuitive, notamment leurs demandes de subvention, prévu pour le premier trimestre 2018.

 

1*/ Les mesures d’accompagnement qui ont été prises :
Augmenter les crédits en faveur du secteur associatif de près de 10% soit 67,6 millions en 2018
Les crédits consacrés au service civique vont augmenté de 16%, l’an prochain 150 000 services civiques seront ainsi financés.
Quelle évolution pour le dispositif des contrats aidés? Toutes les études sont sans appel : les trois quarts des personnes employées en contrats aidés par des associations ou collectivités locales ne bénéficient pas d’une insertion durable en emploi à la fin du contrat.
Nous avons donc décidé de ramener le nombre de ces contrats à 200 000, d’en faire bénéficier les publics les plus éloignés de l’emploi et de se concentrer sur certains besoins prioritaires, tels que l’urgence sociale et sanitaire, l’accompagnement du handicap en milieu scolaire, les communes rurales et les territoires d’outre-mer.

Les associations de moins de 10 salariés qui ne bénéficient pas du CITS et toutes les associations dite fragiles, bénéficient d’un financement supplémentaire de 25 millions d’euros.
Certaines associations, de par la fragilité de leurs ressources ou de par la nature même de leur mission, pourront très difficilement trouver ce qu’on appelle un « modèle économique », à supposer que cette expression s’applique au secteur caritatif, dans le domaine de l’aide alimentaire, de l’urgence sociale, ou de l’accompagnement du handicap scolaire. C’est précisément pour ces associations que nous voulons préserver les 200 000 contrats aidés prévus en 2018. Ce financement supplémentaire, c’est le signal de l’élan que nous voulons donner. Il sera affecté en priorité au Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA)

2*/ Voici pour nos mesures à court-terme. Quant au moyen et long-terme, nous avons décidé de lancer un processus de travail participatif avec les partenaires associatifs, et plus largement, les partenaires de l’Economie Sociale et Solidaire.

Notre but est de construire avec vous une nouvelle stratégie de développement de la vie associative, en unissant tous les acteurs concernés.
Deux groupes de travail ont été mis en place auxquels vous participez: l’un sur l’innovation sociale, l’autre sur la stratégie de développement des acteurs de l’économie sociale et solidaire.
Une mission confiée au secrétaire d’État en charge du numérique ainsi qu’au Haut-Commissaire à l’Economie Sociale et Solidaire, développer les plateformes numériques afin de favoriser les nouveaux usages en matière d’engagement. Aujourd’hui, le bénévolat prend des formes différentes. De plus en plus de personnes souhaitent s’investir mais de manière ponctuelle, sur un projet précis. Grâce aux outils numériques, nous allons faciliter leur mise en relation avec des structures proposant ce type d’engagement.
Léon Bourgeois, grande figure de la IIIème République, disait : « L’association, c’est l’apprentissage de la vie sociale, c’est faire sur un petit espace, dans un petit domaine, l’image réduite, visible pour quelques-uns de ce que doit être la grande société humaine. »

L’objectif du gouvernement, c’est d’encourager cet apprentissage, de faire grandir en toute liberté ce petit espace qui tient une si grande place dans notre République. C’est de faire en sorte que les associations se développent, sans être dépendantes de l’Etat qui leur doit tant pour le service de l’intérêt général et la vitalité du pacte républicain.

DISCOURS DU PREMIER MINISTRE –
Lancement du plan de développement pour la vie associative
site : http://www.gouvernement.fr/

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.