PAROLE DE : M. SAGNE chef de service à la CTG

La CTG a fait un travail important sur la question de l’innovation, qui a donné lieu au « schéma régional de l’innovation et de la spécialisation intelligente » (SRI-SI). Au sein de celui-ci, l’Europe a demandé à ce que soit intègré l’innovation sociale à part entière. Cependant, lors de la rédaction de ce schéma, la question de l’innovation sociale étant un sujet nouveau et encore peu exploré, la rédaction de ce volet a été relativement succincte. Le SRI-SI doit être révisé à mi-parcours cette année. La rédaction actuelle ne mentionne que l’ESS et l’écotourisme comme axes de l’innovation sociale.

L’ESS offre un très important gisement d’emplois encore méconnu et largement sous-exploité. Pour la Guyane, les deux principaux domaines concernés sont les services à la personne et les services aux TPE.

Concernant les services à la personne, les axes d’actions prioritaires identifiés sont les suivants :

–        Le temps libre de l’enfant : la population guyanaise est très jeune (50% de la population à moins de 25 ans). Il existe donc une demande sociale forte sur l’accompagnement des enfants en dehors du temps scolaire (parascolaire et périscolaire) ;

–        Les services ménagers : ll se développement une demande solvable pour les services ménager (repassage, ménagers, etc ….) car de plus en plus de femme travaillent et tendent à sous-traiter ces tâches.

–        Les personnes âgées : le vieillissement de la population progresse en Guyane, quoique de manière moins importante qu’aux Antilles. Un pourcentage, en forte progression, de cette population n’est plus cantonnée au minimum vieillesse, d’où une solvabilité de la demande qui correspond à un marché de prestations porteur.

Par ailleurs, la structuration de la filière demeure un impératif. C’est pourquoi la CTG apporte son appui à la Chambre régionale de l’économie sociale et solidaire qui poursuit son redressement. Il convient, en effet, d’élaborer le plus rapidement possible un plan d’action de la filière afin de donner de la visibilité à toutes les parties prenantes de l’ESS.

Au niveau des entreprises, les groupements d’employeurs sont également une voie à développer. En effet, près de 98% des entreprises de Guyane sont des TPE. Le groupement d’employeurs permet à ces dernières de mutualiser des compétences nécessaires à leur activités qu’elles ne pourraient financer individuellement. La CTG a déjà engagé depuis plusieurs années des démarches de sensibilisation et des actions pilotes auprès des chambres consulaires (par exemple artisans du bois pour l’accès aux marchés publics en mobilier scolaire et des logements sociaux). La promotion et l’accompagnement des Groupements d’employeurs doit se pérenniser dans le temps, afin que cet outil puisse prendre toute sa place dans l’écosystème du développement des entreprises locales.

Pour ce qui est de l’écotourisme, la SR-SI met l’accent sur le tourisme villageois, dans la logique du commerce équitable. L’objectif est que chaque euro dépensé par le touriste retourne au village. C’est ainsi que les villageois organisent les animations, la restauration et d’hébergement des touristes. La réussite de la démarche repose sur un fort investissement en formations des villageois. Une telle expérience est déjà conduite avec succès au village amérindien de Favard (Roura). L’objectif est de dupliquer cette expérience dans d’autres villages. En effet, le tourisme villageois correspond à un marché dont la croissance est estimée à 50% par an alors que celui du tourisme mondial n’est que de 5% en moyenne. Il présente également l’avantage de développer des activités économiques en zone isolée et de permettre le maintien des jeunes au village.

 

Contact : M. Marc SAGNE Directeur à la CTG
de l’innovation – recherche – développement numérique
Tél : 0594 300 600
Mail : Marc.Sagne@ctguyane.fr

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.