L’expérimentation du revenu universel

Proposition phare de l’ex-socialiste Benoît Hamon lors de la primaire de la gauche puis à la présidentielle, le revenu

universel est toujours d’actualité. Ce revenu universel, qui fait l’objet expérimentations à petite échelle ou de projets dans plusieurs pays, notamment la Finlande, il permettrait de renforcer les politiques de lutte contre la pauvreté, versé à tout le monde sans distinction d’âge ou de situation sociale.

Dans cette configuration, chaque citoyen percevrait donc une allocation de la naissance à la mort. Un dispositif peu envisageable au vu de son coût faramineux pour les finances publiques. Néanmoins début novembre, le porte-parole d’Europe Ecologie-Les Verts Julien Bayou a annoncé le lancement d’une opération de crowdfunding pour expérimenter ce revenu grâce à un tirage au sort permettant au gagnant d’en bénéficier pendant un an.

80 000 personnes ont participé à ce concours en ligne permettant de recevoir 1000 euros. L’association Mon Revenu De Base, qui s’est récemment distinguée par l’organisation du concours et le tirage au sort des lauréats « Brigitte, Denis et Caroline » qui ont été retenu pour participer à la première expérimentation citoyenne
avec objectif de sensibiliser les pouvoirs publics sur la possibilité d’une expérimentation du revenu de base.

Actuellement, plusieurs collectivités, dont onze départements, ont fait part de leur intérêt. « Nous allons proposer de consacrer quelques millions d’euros pour cette expérimentation », indique Julien Bayou, l’un des membres de la délégation. Plusieurs formules seront ainsi proposées aux représentants de l’État: une expérimentation avec différents montants (500, 800, voire 1000 euros par mois), différents territoires (ruraux, urbains), ou différents publics (agriculteurs, mères célibataires).

« Et vous, que feriez-vous avec 1 000 euros par mois pendant un an ? »

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.